Juancitucha

Juancitucha

Quatrième procès de l'ancien président Fujimori

L'ancien président péruvien Alberto Fujimori est de nouveau jugé à partir de lundi pour corruption de parlementaires et écoutes illégales. Il avait déjà été condamné à trois peines de prison, dont 25 ans pour violations des droits de l'homme pendant sa présidence (1990-2000).


Fujimori, 71 ans, est accusé d'avoir orchestré une campagne de pots-de-vin à des parlementaires de l'opposition pour les rallier. Il aurait aussi fait mettre sur écoutes des politiciens, journalistes, hommes d'affaires, via son bras droit Vladimiro Montesinos, ex-chef des service secrets, lui-même emprisonné.


C'est le quatrième et dernier procès contre Fujimori, condamné à 25 ans en avril pour des massacres de civils dans le cadre de la répression contre la guérilla du Sentier lumineux. Lors de procès distincts, il a également écopé des peines de 7 ans et demi pour corruption et 6 ans pour perquisition illégale.


L'ancien chef de l'Etat est détenu depuis son extradition du Chili en 2007. Auparavant, il s'était réfugié sept ans au Japon, pays dont il possède la nationalité. M. Fujimori encourt huit ans à ce procès: peine immatérielle, puisqu'elles sont cumulables au Pérou.


Le courant fujimoriste reste présent, nourri d'une certaine nostalgie pour le populisme très social de Fujimori. Malgré les dérives autocratiques, il reste aussi pour beaucoup celui qui "a vaincu le terrorisme" des années 1980-2000.


Ce courant s'appuie sur un petit groupe parlementaire, mais surtout sur Keïko, populaire fille de l'ex-président âgée de 34 ans. Keïko Fujimori est très probablement candidate à la présidentielle de 2011, où les sondages la placent parmi les favoris du premier tour, avec environ 20% des voix.


(ats / 28 septembre 2009 03:38)


29/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres