Juancitucha

Juancitucha

Les pyramides oubliées de Caral

Pourquoi, il y a environ 6 000 ans, l’homme a-t-il quitté la forêt pour fonder les premières civilisations ? Dans le désert côtier du Pérou, la cité perdue de Caral apporte peut-être une réponse. Un documentaire grandiose, avec des reconstitutions virtuelles de la ville enfouie.

 

En 1994, dans le désert côtier entre les Andes et le Pacifique, l’archéologue péruvienne Ruth Shady devine la présence de pyramides sous d’immenses monticules de sable. Les fouilles révèlent effectivement les fondations, escaliers et parois de monuments enfouis. Un panier de roseaux tressés permet de dater le site : il s’agit d’une cité érigée 2 600 ans avant J.-C. Cela fait de Caral la première grande ville du Nouveau Monde, contemporaine des pyramides d’Égypte. Dominée par une pyramide principale, Caral abritait en outre six constructions plus petites, un temple, un amphithéâtre, des habitations… Comment cette cité a-t-elle surgi du désert, il y a plus de 5 000 ans ?

 

 

Berceau pacifique

 

Il y a plusieurs milliers d’années naissaient les premières grandes civilisations, en Égypte, en Mésopotamie, en Inde, en Chine, en Amérique centrale et au Pérou. L’homme fait alors le grand saut, abandonnant son mode de vie rupestre pour ériger de gigantesques monuments et fonder les berceaux de nos sociétés modernes. Pourquoi ? C’est l’une des grandes questions qui agitent les archéologues. Pour y répondre, ils n’ont de cesse de trouver une “ville mère”, toute première étape de la civilisation, qui livrerait une clef. Selon certains, cette clef pourrait être la guerre : sous la menace, les hommes se regroupent et créent un nouveau mode d’organisation sociale. Mais à Caral, pas de fortifications, pas d’armes, pas de bas-reliefs guerriers… Au contraire, les objets exhumés (flûtes en os de condors, arrêtes de sardines, graines de coton…) indiquent que la cité vivait en paix, prospérant grâce au commerce du coton cultivé dans les vallées environnantes, fertilisées par l’irrigation. Une preuve que la civilisation ne naît pas forcément de la guerre et que la société peut se développer pacifiquement ?

 

 

Documentaire de Martin Wilson

(Royaume-Uni, 2002, 49mn)

Production : BBC

ARTE FRANCE






17/09/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 65 autres membres